Un CLAP DE FIN

Une saison de basket c’est un peu comme un film ou une série. En pré-production on essaye de faire le casting idéal. Le casting qui permettra au réalisateur de faire un bon score au box-office (au classement en somme) mais ce que l’on ne maitrise pas forcément c’est la férocité des concurrents et la qualité de leurs propres œuvres.
Et cette année la concurrence c’était quand même du high level comme on dit. Alors la 7ème saison n’a été ni « Un long fleuve tranquille », ni la « Banqueroute ». Toute l’équipe et son staff ont du se mobiliser pour éviter « La chute », cela n’a pas été « La grande vadrouille » mais plutôt « Les grandes manœuvres ».
Mais nous avons vécu quand même des « Face à Face » d’anthologie au Val Saint Martin, il me restera en mémoire la victoire contre Brissac, et celle contre Cherbourg qui alliée à la défaite d’Angers a procuré un grand sentiment de « Libération ». A contrario tout le club et ses supporters ont aussi connu « L’enfer du Dimanche », le lendemain de défaites rageantes pour des raisons sportives ou autres. Mais « La récompense » de tout cela est le maintien, ce qui fait de Pornic le seul représentant ligérien en Nationale 2 l’année prochaine.
Chaque fois que j’assiste à un match des Reds je vibre, je vibre car nos Reds nous livrent à chaque partie « Le plus beau des combats », ils nous font vivre avec passion, avec émotion, des matches engagés et intenses.
Comme dans tout film ou série il y a des départs annoncés et des départs surprenants, il faut accepter les rebondissements même si ils nous font vivre « L’ascenseur » émotionnel.
Des émotions hier soir il y en a eu, il y a eu stress, de la joie et aussi un peu de tristesse, tout ce qui fait la vie en somme et tout ce qui nous pousse dans les salles de basket-ball chaque week-end.
Le clap de fin de la 7ème saison en N2 est tombé hier soir, la production doit maintenant s’atteler au chapitre 8. Après encore quelques semaines d’entraînements, les Reds pourront gouter à un repos bien mérité, laissons les profiter de « La Plage » ou de « La Piscine », savourer « Les Grandes Vacances », se détendre au « Camping » ou bien encore assister à « Un grand mariage ».
Avant de vous laisser je tenais à vous remercier, vous « mes lecteurs » d’avoir lu, et aussi parfois attendu mes chroniques et d’avoir pris le temps de m’en parler.
Merci au Pornic Basket Saint Michel de m’avoir laissé carte et page blanche.
Amitiés sportives à tous et bises à ceux que je connais mieux.
Miss Sophie