PBSM/REZE BASKET 44 - 01/04/2017

Derby : nom masculin qui désigne la rencontre sportive entre deux clubs d’une même ville ou de deux  villes géographiquement voisines, généralement distantes de moins de 100 km.
On s’attend généralement lors d’un derby à un match plein de saveurs que cela soit sur les terrains ou dans les tribunes.
Le match de samedi soir n’a pas manqué de saveurs même si à trainer au bar (pour boire de l’eau bien évidemment) je pouvais entendre une certaine déception teintée peut-être même d’un léger mécontentement car les Reds ne l’avaient emporté que de 13 points et d’une manière peut-être moins parlante sportivement que lors de la victoire de Brissac.
Moi qui suis fana de maths, d’ordre  et de logique, je tiens à souligner qu’une rencontre sportive échappe à toute règle arithmétique. Sur le papier, seules 2 places nous séparent de Rezé, cette équipe jeune et combative a toute sa place dans ce championnat mais avec un budget serré et un effectif moins expérimenté que d’autres équipes, y compris la nôtre. Ce n’est pas parce qu’ils sont derniers qu’ils doivent prendre une « valise », la fougue et l’envie peuvent compenser bien d’autres manques et empêcher une équipe de développer son jeu et c’est ce qui s’est passé dans une certaine mesure Samedi soir.
Ensuite un derby peut se montrer justement moins beau à regarder car chacune des deux équipes a à cœur de satisfaire son public. L’émotionnel prend le pas sur la technique.
D’un autre côté les enjeux de la soirée pèsent tout aussi lourd dans la balance pour les deux équipes. Les Rezéens se battent pour décrocher une performance avant le clap de fin pour cette année et Pornic devait impérativement décrocher la victoire pour se rassurer dans la quête du maintien.
En enfin, pour chaque équipe, les absents, les retours de blessures redistribuent les cartes.
Pour toutes ces raisons et sans doute encore bien d’autres, ce qu’il faut retenir c’est la victoire et rien d’autre.